« Nous ne sommes malheureusement pas parvenus cette fois encore à nous retrouver très nombreux à Saran pour notre Assemblée Générale. Elle a néanmoins été, je crois, comme à chaque fois, chaleureuse et je vous  remercie vivement pour votre contribution.

Elle nous a donné l’occasion de constater que l’Institut les Cent Arpents traversait cette période bien difficile sans dommages, tant au plan de son équilibre financier qu’avant tout au niveau des personnes et, que nous nous affirmions chaque jour plus encore comme une référence face aux approches dont il est souhaité la mise en place dans le secteur médico-social ; Ce qui ne veut pas pour autant dire, hélas, que l’on nous suive pleinement.

Elle a été aussi l’occasion pour Pierre Vincent, dont l’apport a été si essentiel à l’évolution de notre Institut, au service duquel il s’est investi depuis l’origine et dont il était l’irremplaçable mémoire, de participer enfin physiquement à ces retrouvailles  en y apportant une fois encore une précieuse contribution.

Il nous a laissés au retour sur le quai de la gare d’Austerlitz, en nous remerciant pour ce rare moment, qu’il avait si fortement apprécié et nous nous sommes quittés sans savoir que c’était pour la dernière fois.

Il est décédé d’un arrêt cardiaque dans la nuit de samedi à dimanche.

Nous lui saurons éternellement gré pour l’énergie et la conviction qu’il a mises sans faille au service  de notre mission, à laquelle il croyait plus que tout et nous savons bien tout ce que nous lui devons.

Nous aurions tant aimé qu’il soit associé aux prochaines cérémonies de notre quarantième anniversaire, qu’il aurait tant aimé célébrer, mais nous penserons très fort à lui. »

Le Conseil d’Administration, la Direction, les salariés, les personnes accompagnées.